L'an passé la folie des enfants c'était le handspiner.

Des articles se faisaient forts d'alerter le public du danger  que ces engins faisaient courir à nos chères têtes bondes en omettant de préciser que les dangers provenaient de jouets "améliorés" par des parents imbéciles ; oui, ça existe des parents abrutis.

Cette année la mode est à la fabrication de slime maison. 

Alors les sites mettant en garde contre cette pâte étrange pullulent sur le net. Comme celui-ci : 
https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/les-autorites-sanitaires-alertent-sur-les-dangers-du-slime-cette-pate-fluo-a-faire-soi-meme-et-que-les-enfants-adorent_2736405.html

dont je fais ci-dessous un copié/collé.

"C'est le nouveau passe-temps pas si innocent des enfants et des ados : fabriquer du "slime", une pâte gluante aux couleurs fluo que l'on malaxe. Son attrait repose notamment sur le fait qu'on la fait soi-même, parfois grâce à des kits vendus dans le commerce, mais plus souvent en suivant des tutoriels sur internet et en utilisant des produits du quotidien comme de la colle et de la lessive. Dans un communiqué, vendredi 4 mai, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) et la Direction générale de la concurrence (DCCRF) avertissent des risques pour la santé de ce loisir.

"Des ingrédients utilisés pour la fabrication maison contiennent des substances chimiques toxiques", prévient l'Anses. L'autorité sanitaire pointe donc "les risques liés au contact avec des produits toxiques détournés de leur usage". Dans le cas des coffrets vendus dans les magasins de jouets, elle appelle les utilisateurs "au respect des précautions d'emploi".

La colle à papier présente plusieurs risques

L'Anses a eu connaissance de "plusieurs cas d'atteintes cutanées en lien avec la fabrication et la manipulation de slime 'maison'", notamment signalés par les centres antipoison. La colle à papier liquide qui entre dans leur composition contient "des conservateurs, notamment des libérateurs de formaldéhyde ou des isothiazolinones, substances très allergisantes par voie cutanée".

Ces mêmes colles peuvent également être responsables "d'irritation des voies respiratoires", poursuit l'Anses, causée par les "nombreux solvants (éthanol, acétate d'éthyle, acétate de méthyle)" qu'elles contiennent.

L'Agence nationale de la santé et de la sécurité sanitaire met également en garde contre l'utilisation de l'acide borique, utilisé pour rendre la pâte élastique, et souligne que le bore et ses dérivés sont des composés "toxiques pour la fertilité" qui ne doivent pas être utilisés par des enfants de manière répétée. Sur quinze kits pour fabriquer du "slime" étudiés par la DGCCRF, deux contenaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée et ont été retirés du marché."

 Soit.

J'aimerais bien qu'on me parle de ces treize kits non retirés du marché. J'aimerais bien aussi qu'on nous donne des indications concernant la fabrication maison d'un slime ne présentant pas de dangers particuliers.

Je fais du slime dans ma cuisine avec :

- la colle blanche sans solvant, utilisée dans les écoles maternelles,

- la mousse à raser dont les hommes se tartinent le visage chaque matin,

- les dosettes de liquide de lavage ophtalmique qui par définition se met en contact direct avec les yeux et est vendu en pharmacie. L'utilisation de pipettes est très utile car elle permet de n'utiliser que très peu de liquide. D'une contenance de 20 ml une unidose suffit pour une pâte de taille plus que convenable et présente l'avantage de ne pas contenir de conservateur contrairement aux flacons de 150 ml. Bon à savoir, une unidose contient 0.36 grammes de borax.

Alors, bien sûr qu'il y a des risques d'allergies et bien évidemment je ne suis pas contre une mise en garde quant à l'utilisation de ces produits.

Cependant il me semble qu'il faut raison garder et aussi se rassurer quant au fait que les enfants ne vont pas tripoter cette mixture à longueur de journée, loin de là.

Quand aux mains qui ont été brûlées, elles sont le fait de mixtures fabriquées avec de l'acide borique pur....

 

Alors alerteurs de dangers, donnez des précisions sur les produits utilisables et sur les conditions d'utilisation. Indiquez aussi toutes les mesures qui sont à prendre pour éviter les risques. N'hésitez surtout pas à dénoncer les conduites à risques. Bref, soyez plus précis. 

 

25 mai 2018.

Changer d'avis n'est pas interdit, n'est-ce pas ? Alors je modère mon point de vue. Je me rends compte que le borax serait un perturbateur endocrinien. Puisque je n'ai pas envie de prendre des risques à ce niveau là avec les enfants, je décide que s'ils veulent fabriqur du slime, ils le feront en portant des gants caoutchouc. Et pour ce qui sera de le manipuler, ce sera sous ma surveillance.

Dont acte.